Orphelinat Suru
Le forum étant inactif, la fondatrice à décidé d'en recréer un nouveau sur le thème de Touhou Project: http://gensokyo-legend.forumactif.com/

Les différents Yokai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les différents Yokai

Message par Maître du Jeu le Mar 30 Aoû - 13:40

Il existe plusieurs type de Yokai, en voici quelques uns dans l'espoir que nous ayons une assez grande diversité de Yokai.

Amanojaku:
Les amanojaku (天邪鬼) sont des créatures du folklore japonais semblables aux oni. Les amanojaku ne sont cependant pas des oni, mais un type de yôkai particulièrement vicieux, capables de provoquer une personne et de l'amener à commettre de mauvaises actions. Ce sont les esprits de la contradiction et de la perversité.

Anges:
Les anges (天使, tenshi) sont des êtres spirituels présentés comme les hérauts de Dieu. Les anges sont réputés pour être sereins, aimants et positifs. Anthropologiquement, les anges représenteraient la caste des esprits purs. Ils sont la volonté de Dieu et en sont le porte-parole. Leur rôle est d'aider et guider les humains tout en remplissant les différentes tâches assignées par Dieu.

Bakeneko:
Un bakeneko (化け猫, monstre-chat ou chat changé) est un chat ayant développé des pouvoirs magiques après avoir rempli certaines conditions, la plus connue étant qu'il ait dû vivre plus de treize ans ou encore avoir une très longue queue.

Baku:
Les baku (獏 ou 貘) sont des yôkai capables de dévorer les rêves et les cauchemars, présents dans le folklore japonais depuis très longtemps. Le terme japonais baku possède deux significations : il peut se référer au yôkai traditionnel dévoreur de rêves, ou bien au tapir, un mammifère qui lui est bien réel. La manière dont le baku est décrit a changé il y a quelques années déjà ; il est désormais décrit comme une chimère, possédant le corps d'un ours, la trompe d'un éléphant, des yeux de rhinocéros, une queue de bœuf et les pattes d'un tigre. Les baku sont généralement considérés comme des créatures bienveillantes ; toutefois, comme ils peuvent manger des rêves plaisants au profit de cauchemars effrayants, ils possèdent un côté sombre plutôt angoissant.

Daidarabotchi:
Un daidarabotchi (ダイダラボッチ daidarabocchi, lit. "Géant") est un yôkai géant mythique de la mythologie japonaise. On les dit si grands que leurs empreintes de pas auraient formé d'innombrables lacs et points d'eau. Dans une certaine légende, un daidarabotchi voulut peser le mont Fuji et le mont Tsukuba afin de savoir lequel des deux était le plus lourd, mais brisa ce dernier en deux pics.

Hashihime:
Hashihime (橋姫, la princesse du pont) est un personnage qui fait ses débuts dans la littérature de la période Heian. Hashihime est une femme qui passe ses nuits à attendre que quelqu'un qu'elle aime lui rende visite. On la décrira plus tard comme un yôkai que tourmente une jalousie dévorante.

Yuki-onna:
Yuki-onna est un terme japonais pour définir la femme des neiges. Elle est une sorte d'esprit ou de yôkai associé à l'hiver et aux tempêtes de neige.
Il est dit dans certaines légendes qu'elle est l'esprit des personnes qui ont péri dans la neige et le froid. Elle porte quelque fois un kimono blanc, bien que certaines légendes la représente comme étant nue. Malgré sa grande beauté ses yeux frappent de terreur, elle est hostile aux humains et les tuent sans s'en rendre compte.

Tengu:
Un tengu est une forme de yôkai commune dans la mythologie japonaise. En général, les tengu sont analogues aux gobelins de la culture occidentale.
Il existe deux sous-espèces principales de tengu. Les karasu tengu ou tengu corbeaux, sont similaires à des corbeaux anthropomorphiques à la structure corporelle humanoïde, tandis que les yamabushi tengu sont plus semblables à des humains, mais avec la peau rouge et de très longs nez.
Les tengu sont réputés malveillants et parfois malicieux, avec une certaine tendance à jouer des tours aux humains. Bien qu'ils dédaignent la fierté et l'arrogance, ils sont souvent eux-même coupables de ces deux défauts. Ils sont aussi associés aux arts de la guerre et de la politique.
Parmi les objets souvent associés aux tengu, on retiendra le shakujo, une espèce d'anneau utilisé pour la magie ou les combats physiques, le tokin, un étrange chapeau qui peut également servir de coupe de divination, et l'éventail uchiha, qui peut être formé à partir des feuilles de l'Aralia japonais ou de plumes, et il est dit capable de produire des vents de la puissance d'une tempête.

Kappa:
Les Kappas (河童) sont un type de farfadets vivant dans les rivières. Souvent présentés comme possédant une carapace de tortue et un bec, ils sont connus pour être curieux envers les humains, les défiant parfois pour tester leurs capacités, mangeant les enfants, et étant amoureux des concombres.

Tsurube-otoshi:
Les tsurube-otoshi (釣瓶落とし, "tombant vite") sont d'étranges créatures du folklore japonais. Ils se cachent dans la cime des arbres et guettent le passage de malheureux humains pour leur tomber dessus.

Tsuchigumo:
Les tsuchigumo (土蜘蛛, araignée terrestre) sont des yôkai à l'apparence arachnéenne doués de métamorphose. Ils peuvent ainsi se transformer en d'autres yôkai, voire même en humains, pour mieux capturer leur victime. À l'origine, le terme tsuchigumo était utilisé pour désigner les clans ayant trahi l'empereur, mais aussi les voleurs et bandits se cachant dans les chemins de montagne ; ainsi, les araignées tsuchigumo sont très souvent représentées comme vivant dans les montagnes, les forêts et les grottes, et sont également assimilées à tous ces bandits de grand chemin.

Satori:
Les satori (覚, conscience) sont des yôkai qui, dans le folklore japonais, habitent les montagnes de Hida et Mino (aujourd'hui dans la préfécture de Gifu). Ils possèdent le pouvoir de lire les pensées des humains. On dit que ces créatures approcheraient ceux qui voyagent dans les montagnes sous une forme humanoïde pour répéter leurs pensées à voix haute.
On raconte aussi que le seul moyen d'échapper au harcèlement d'un satori est de ne penser à rien. Alors la créature s'ennuiera et partira, s'enfuira en prenant peur, ou mourra.

Tsukumogami:
Un tsukumogami (付喪神) est un type de yôkai issu d’un objet habité par l’un des huit millions de dieux.
Dans la légende, les tsukumogami gagnent vie à leur centième anniversaire et peuvent être soit des esprits inoffensifs ou vengeurs, selon la façon dont ils ont été traités et utilisés. Il est également dit que les objets électriques modernes ne peuvent devenir des tsukumogami.

Yamabiko:
Le Yamabiko (山彦, yamabiko) est une créature Japonaise qui manipule les ondes sonores de la montagne.

Jiang Shi:
Dans le folklore chinois, les jiang shi (Japonais: キョンシー, Chinois: Kyonshii) sont des cadavres réanimés qui se déplacent en sautillant avec les bras tendus. (Il convient de noter qu'ils ont des mouvements extrêmement limités en raison de leur rigidité cadavérique.) Ils sont souvent comparés à des vampires car les jiang shi tentent d'aspirer le qi, l'énergie vitale, des êtres vivants, mais ils sont en fait plus proche des zombies. Leur faiblesse n'est pas connue, et on ne sait pas comment les exterminer définitivement, mais il est dit qu'une personne peut cacher sa présence d'un jiang shi en retenant son souffle. Les jiang shi peuvent être contrôlés en attachant un sceau sur le cadavre.
Ils peuvent aussi bien ressembler à quelqu'un qui est décédé récemment, ou bien à quelqu'un qui est décédé depuis longtemps (chair en décomposition, pourriture du cadavre).

Kirin:
Les kirin (麒麟; chinois simplifié: 麒麟, chinois traditionnel: 麒麟/騏驎; pinyin: qílín) sont des créatures mythologiques chinoises bien connues dans les cultures asiatiques. Ils ne sont jamais en retard sans raison valable et sont considérés comme des créatures prudentes et sages. Les motifs sur leur corps représenteraient le feu. Ils sont incorrectement définis comme des licornes mais sont plus proches des chimères tels que les nue.
Au Japon, ce terme est plus couramment utilisé pour désigner la girafe qui, à cause de sa ressemblance avec le kirin, a été prise pour tel quand elle a été amenée pour la première fois en Chine. Les japonais leur ont emprunté le kanji correspondant.

Zashiki-warashi:
Les zashiki-warashi (座敷童/座敷童子) sont des yôkai bienveillants originaires de la préfecture d'Iwate. Vivant dans les ménages, on dit que leur arrivée apporte la bonne fortune des résidents et de la maison qu'ils occupent, et que leur départ entraîne la perte de ses richesses. Les résidents doivent les élever et les soigner comme leur propre enfant, au risque de les voir quitter la maison. Étant donné leur nature de yôkai enfantine, ils adoptent parfois un comportement malicieux en jouant quelques mauvais tours dans la maison. Ils ont l'apparence d'un enfant en kimono avec les cheveux coupés au carré.

Rokurokubi:
Les rokurokubi (轆轤首) sont des yôkai qui se cachent parmi les humains. Apparaissant comme humain de prime abord, ils sont capables d'étirer leur cou sur de grandes longueurs tout en déformant leur visage pour lui donner un aspect effrayant. Les rokurokubi sont généralement d'anciens humains dont certains n'ont pas conscience de leur vraie nature (ils n'usent de leurs pouvoirs que lorsqu'ils dorment).
Les rokurokubi sont souvent pris pour des nukekubi, des yôkai ayant le pouvoir de détacher complètement leur tête du reste de leur corps.

Kasha:
Un kasha (火車, kasha) est un démon humanoïde avec une tête et un corps de félin et une queue en feu. Ils se déplacent principalement avec une brouette enflammée et volent les corps des personnes récemment décédées, qui ne sont pas encore enterrés, et qui ont commis des péchés durant leur vie. Cela se passe généralement pendant les funérailles avant la crémation, et si le défunt a causé beaucoup de colère et de souffrance chez les personnes présentes lors de l'enterrement. Selon les légendes les personnes seront emportées en enfer si celles-ci avait commis un grand nombre de péchés au cours de leur vie.

Kitsune:
En règle générale, kitsune (狐) est le mot japonais pour désigner un renard. Mais avant qu'il ne soit utilisé pour toutes les espèces de renard, il s'agissait d'un mot employé pour désigner deux sous-espèces de renard roux, le renard japonais et le Vulpes vulpes japonica (renard d'Hokkaido).
Toutefois, il est utilisé dans le folklore japonais, pour les yôkai kitsune (妖狐, "Youko") qui sont censés posséder une grande intelligence, une longue vie, et des pouvoirs magiques. Une des caractéristiques les plus remarquables des kitsune sont leur nombre de queues, ils peuvent en posséder jusqu'à neuf. Plus un kitsune a de queues, plus il est ancien et puissant, car pour chaque centaine d'années vécue, une autre queue se développe. Dès lors qu'ils arrivent à l'age de huit cents ans, une neuvième queue fait son apparition. Ils naissent avec leur première, et les huit autres poussent avec le temps. Un des plus grands pouvoirs des kitsune est celui de l'illusion. Ils sont capables de tromper un humain en lui faisant voir tout et n'importe quoi. En raison de cette capacité, ils sont considérés comme des tricheurs espiègles dans de nombreuses histoires.
Certaines légendes disent que dès lors qu'une personne gagne la confiance d'un kitsune, il sera difficile pour les autres de convaincre, d'une manière ou d'une autre, ce kitsune. Ils sont extrêmement fidèles à ceux en qui ils ont confiance, et feront tout pour ces personnes.

Tanuki:
Le terme tanuki renvoie à une sous-espèce de chien viverrin (Nyctereutes procyonoides viverrinus) originaire du Japon ou aux espèces connues comme le Nyctereutes procyonoides. Différentes sous-espèces de chiens viverrins ont un préfixe avant tanuki, sont appelés par leur nom natif, ou connus par leur nom scientifique. Les tanuki sont généralement représentés avec un gros ventre, qu’ils peuvent battre comme un tambour. Les mâles sont souvent représentés avec une paire de testicules imposante.
Les bake-danuki (化け狸, "Chien viverrin monstre") sont les yôkai tanuki du folklore japonais qui, en plus de pouvoir prendre apparence humaine, peuvent se transformer en objets ou en arbres. La tradition populaire veut qu'ils placent une feuille sur leur tête pour ce faire, et ceux-ci tromperaient souvent les marchands en les payant avec de la fausse monnaie, en transformant des feuilles en pièces. À l'instar des maneki-neko, on croit que les tanuki symbolisent la bonne fortune, et sont par conséquent souvent associés aux métaux précieux.

Inugami:
Les inugami (犬神, lit. "dieu chien") sont des yôkai chiens de la mythologie japonaise. Ce sont des yôkai créés par les humains pour leur usage personnel. La croyance populaire veut qu'un inugami soit créé en enterrant un chien jusqu'à la tête avec de la nourriture hors d'atteinte tout autour de lui. Une fois que le chien meurt, il devient un inugami. Les inugami sont aussi connus pour posséder leurs maîtres.
MAJ: 30/08/2016
avatar
Maître du Jeu
Admin

Messages : 10
Date d'inscription : 29/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://orphelinat-suru.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum